Accueil Groupe Safir
COMMERCE
Vous êtes ici : accueil > Foire Aux Questions > Dispositifs de protection et de prévention

Dispositifs de protection et de prévention

Quels sont les dispositifs de détection et de prévention actuellement répertoriés ?

  • Dans les conditions normales d'exploitation, il existe des capteurs actifs (palpeurs, cellules...) qui détectent un obstacle imprévu, ou des capteurs passifs (moteurs...) qui détectent une force anormale ressentie pendant un cycle de mouvement
  • Dans des conditions exceptionnelles telles une rupture ou une défaillance des organes de suspension du tablier (chaîne, câble, sangle...) ou de compensation (ressort, contrepoids...), un système « antichute » ou « parchute » doit stopper sa descente

Quelles sont les zones à risques en fonction des types de porte ?

PORTES SECTIONNELLES :

    

 • PORTES BASCULANTES :

   

• PORTAILS BATTANTS :

   

• PORTAILS COULISSANTS :

  

Les organes « pare-chute » sont-ils réutilisables en cas de déclenchement ?

  • NON, ile ne sont pas réutilisables, ceux-ci doivent être remplacés après chaque utilisation.

Les équipements de sécurité sont-ils différents en fonction des zones ?

  • OUI car il existe deux types de zones : les zones accessibles au public (parkings publics...) et les zones non accessibles au public (cours d'usine...). Dans ce dernier cas, l'utilisateur désigné a reçu une formation sur la machine en service

    ! ATTENTION ! Un portail de site industriel, donnant sur une voie publique par exemple, rentre dans une logique particulière. en effet, un portail industriel accessible au public doit être sécurisé de la même manière qu'un portail coulissant pour le collectif. Il faut tenir compte de l'éventualité d'un accident avec des passants ou des enfants prenant le portail pour un jeu de plein air !

Que signifie système « homme mort » ?

  

  • Le système « homme mort » est un mode de fonctionnement : Pour actionner une porte motorisée, vous appuyez sur un bouton. Le fait de relâcher ce bouton interrompt immédiatement la séquence de mouvement
  • Il existe également un mode mixte : l'ouverture est en auto maintien après une impulsion et la fermeture est en « homme mort » avec maintien du doigt sur le bouton de commande
  • Il existe enfin un mode semi-automatique ou l'utilisateur donne une impulsion pour l'ouverture et une impulsion pour la fermeture

Qu'est ce qu'un palpeur ?

  • Vous trouvez un palpeur horizontal (contre l'écrasement) situé en bas de votre tablier de porte basculante. Il est en caoutchouc et un système de capteurs est intégré à l'intérieur
  • Si lors de la fermeture, un obstacle ou un corps allongé sur le sol bloque la fin de séquence de fermeture, le palpeur sera compressé et enverra immédiatement un signal qui stoppera et inversera la séquence de fermeture
  • Un palpeur vertical (contre l'écrasement et/ou le cisaillement) est situé sur le côté du vantail de votre portail coulissant ou battant. Il est en caoutchouc et un système de capteurs est intégré à l'intérieur
  • Si lors de la fermeture, un obstacle bloque la fin de séquence de fermeture, le palpeur sera compressé et enverra immédiatement un signal qui stoppera et inversera la séquence de fermeture

Que sont les bandes de contact ?

  • Les bandes de contact (contre le cisaillement) sont des bandes de caoutchouc clipsées sur les côtés du tablier
  • Elles fonctionnent comme un palpeur. Si en fin de fermeture, dans les derniers 30°, elles détectent une compression anormale, due à un obstacle, entre le bord du tablier et le poteau, le tablier stoppe et le mouvement s'inverse

A quoi correspond une limitation d'effort pour un moteur ?

  • La limitation d'effort pour un moteur résulte d'une combinaison entre les caractéristiques du moteur et l'électronique de gestion du moteur. Le principe de base est le suivant : détection et annulation de l'effort en moins de 0,75 seconde et annulation totale de l'effort en moins de 5 secondes

  

  • Les forces déployées pendant une séquence doivent rester à l'intérieur d'une courbe qui fixe la force en N et la durée en seconde
  • La force déployée augmente rapidement jusqu'à 150 N, elle peut monter à 400 N pendant 0,75 seconde, elle redescend sous 150 N au bout d'une seconde et doit s'atténuer sous 25 N au bout de 5 secondes et terminer à zéro

En quoi la force du vent intervient-elle dans le tarage du moteur et l'habillage d'une porte?

  • Les efforts du moteur sont normativement limités pour la sécurité de tous. Un vent fort peut donc perturber le fonctionnement d'une porte, de type basculante, si celle-ci offre une grande prise au vent (grande surface) et surtout si les rafales sont fortes. Aussi, pour l'habillage, seule une ventilation ou une porte partiellement ou entièrement barreaudée, satisferont pleinement aux exigences d'une baie soumise au vent
  • Avant de choisir sa porte, en fonction de l'exposition du site, il convient donc d'examiner les facteurs qui influeront voire accéléreront les effets du vent :
           - Porche débouchant sur une cour, provoquant un effet « Venturi ». Cela signifie que le vent se renforce lorsqu'il passe dans un goulot d'étranglement.
           - Deux accès dans un parking fermé. Ils provoqueront un courant d'air.
           - Une ventilation mécanique à l'intérieur du parking provoquée par les souffleries
           - Les vents dominants de la région, altitude, front de mer, plateau...
           - Orientation de la porte

La carte des vents a-t-elle évolué ?

  

  • OUI, avec l'apparition des zones 4 en France métropolitaine et zone 5 pour les cas hors normes qui sont négociés entre le fabricant et le demandeur en fonction du cahier des charges. Voir nouvelle carte ci-joint. NV65 février 2009 (DTU P 06-002)

   

Règlementation et emploi des cellules photoélectriques ?

  • Il y a obligation de disposer un barrage photoélectrique (émetteur/récepteur) dans la zone de débattement de la porte. Si nécessaire, en fonction de la configuration des lieux, il ne faut pas hésiter à poser un jeu supplémentaire pour augmenter le niveau de sécurité de l'ensemble

Combien de temps doit fonctionner l'éclairage de zone ?

  • La règlementation impose seulement l'allumage de l'éclairage de zone pendant les phases de manoeuvre de la porte ou du portail. Cet éclairage peut être éteint pendant les phases de repos ou d'arrêt prolongé sur commande forcée ou en mode semi-automatique

Différences entre détecteur de présence et détecteur de contact ?

  • Le détecteur de présence : Il s'agit d'un dispositif qui détecte un obstacle sans contact avec celui-ci (barrière infra rouge...)
  • Le détecteur de contact : Il s'agit d'un dispositif qui détecte un obstacle en contact avec celui-ci (palpeurs...)

A quoi servent les distances de sécurité ?

  • Dans le cas ou il est impossible d'utiliser les détecteurs précédemment cités, il est obligatoire d'instaurer des distances de sécurité entre les différents organes (doigts, bras, jambes...) et les pièces en mouvement
  • Il faut alors se référer aux normes machines qui protègent les opérateurs

Faut-il protéger les fils électriques et les pièces en mouvement ?

  • OUI, en mettant des gaines et des capotages.

Comment empêcher de passer un doigt, une main ou un bras à travers des barreaux ?

  • ATTENTION : Tout dépend de la distance de cisaillement, c'est-à-dire de la distance entre la clôture par exemple et le vantail du portail coulissant. Si l'on peut tendre le bras au travers des barreaux sans atteindre la clôture ou le mur, il n'est pas nécessaire d'ajouter une protection
  • Généralement, on assure ce type de protection en ajoutant sur les barreaux des tôles, des panneaux, du treillis soudé ou un grillage de mailles resserrées. La forme et les dimensions des mailles vont également intervenir

Que faire en cas d'impossibilité d'assurer la sécurisation du mouvement par l'un des dispositifs précédents ?

  • Dans ce cas, il est impératif d'utiliser une signalétique adaptée (autocollants conformes...) pour prévenir les usagers des endroits ou les risques sont impossibles à éliminer

Retour en haut de cette page ? CLIC